Montpellier Méditerranée Métropole au 1er janvier 2015, c'est acté !

Le 1er janvier 2015, la Communauté d'Agglomération de Montpellier est devenue Montpellier Méditerranée Métropole. 26 des 31 communes s'étaient prononcées favorablement sur le passage en Métropole (soit 415 404 habitants sur une population totale de 434 309 personnes).

Vendredi 24 octobre, lors d'un Conseil d'Agglomération dédié à la Métropole, les élus communautaires ont validé cette perspective à une très large majorité (91 votants, 2 contre, 5 abstentions et 84 pour) au cours d'une séance très solennelle. L'annonce des résultats a été saluée par une standing ovation dans la salle Zeus où la séance se tenait et par des applaudissements nourris dans la salle Pelloutier où elle était retransmise.

C'est une nouvelle étape historique pour notre intercommunalité née District en 1965 et devenue Communauté d'Agglomération en 2001. Après avoir parlé d'une Métropole "douce, consentie et négociée" durant les prises de paroles qui se sont étendues sur plus de 2h30, Philippe Saurel a conclu ce conseil par une déclaration au pupitre.

Il a rappelé les cinq piliers qui, en accord avec la conférence des maires, seront ceux de la future métropole :

  • la santé ("au sens de l'OMS mais aussi tout ce qui concerne le bien vivre"), 
  • le numérique et l'innovation ("80% des entreprises qui s'installent sur le territoire sont liées au numérique mais nous devrons aussi lutter contre la fracture numérique qui sépare les citoyens"), 
  • la mobilité ("notre capacité de se déplacer dans un temps convenable et à des coûts limités"), 
  • le tourisme ("qui aura comme échelle de pertinence celle de la métropole") 
  • les sciences du vivant ("un gisement à développer autour du respect de l'environnement, de la protection des terroirs agricole et viticole, de notre alimentation").

Evoquant "deux sœurs jumelles en Languedoc-Roussillon et en Midi-Pyrénées", Philippe Saurel a dit "oui à la complémentarité avec Toulouse" tout comme il a plébiscité le pôle métropolitain "partagé avec une vingtaine de communautés amies avec lesquelles nous envisagerons des partenariats".

Enfin, le président de Montpellier Agglomération a souligné le travail accompli (40 réunions dans les communes, 26 avec les autres agglomérations, 674 maires rencontrés) pour bâtir ce pôle métropolitain et dans l'instant "cette métropole démocratique pour laquelle aujourd'hui toutes les autres métropoles qui le deviendront automatiquement au 1er janvier prochain nous demandent notre recette !".

Partager cet article