Bornes de rechargement de véhicules électriques



La Métropole est engagée pleinement dans la transition énergétique et ce d'autant plus qu'elle constitue une opportunité en termes de développement et d'attractivité du territoire.

Constitué de 81 bornes de recharge soit au total, 150 points de recharge, ce réseau contribue à réduire les émissions de carbone et à améliorer la qualité de l'air en accélérant la transition vers des véhicules propres. Cet investissement de la Métropole estimé à 800 000 € est soutenu à hauteur de 321 000 € par l'Etat. Il s'inscrit dans la politique engagée par Montpellier Méditerranée Métropole en matière de transition énergétique.

une mobilité plus économique et plus respectueuse de l'environnement

L'électricité fournie par ce réseau sera garantie d'origine renouvelable en provenance de barrages hydrauliques. Les futurs usagers de cette énergie verte contribueront à respecter l'environnement tout en réalisant des économies d'énergie significatives. Le coût moyen pour 100km est de 3 € pour un véhicule électrique contre 8 € pour un véhicule thermique (diesel, essence).

Deux types de bornes installés

  • Des bornes de recharges rapides permettant une recharge du véhicule en 30 minutes,
  • Des bornes de recharges accélérées permettant une recharge du véhicule en 2h à 3h.

18 communes de la Métropole équipées

35 bornes sont réparties sur 18 communes et 31 bornes sont installées à Montpellier dans des lieux de passage comme par exemple :

  1. Les abords de l'Hôtel de Ville et de la Métropole (bornes rapides),
  2. Les pôles d'échanges multimodaux (PEM) : Saint-Roch, Baillargues, Villeneuve-lès-Maguelone, Sud de France (bornes accélérées),
  3. L'ensemble des zones d'activité (bornes accélérées),
  4. Les parkings tramway et parkings relais (bornes normales).

Un investissement total de 800 000 €

Pour déployer ce réseau, Montpellier Méditerranée Métropole, a sollicité le financement de l'Etat dans le cadre de l'Appel à Manifestations d'Intérêt (AMI) de l'ADEME – Dispositif d'aide au déploiement des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables. Aux côtés de la Métropole, l'Etat contribuera au financement de ce réseau à hauteur de 321 000 €.
C'est Bouygues Energie & Services qui a été retenu, suite à un appel d'offre, pour assurer l'installation, la maintenance et l'exploitation du réseau de borne.

"Opération réalisée avec le concours des Investissements d'Avenir de l'Etat, confiés à l'ADEME"

La carte des bornes dans la Métropole

L'ÉLECTRICITÉ, UNE ÉNERGIE EN FAVEUR DES MOBILITÉS DURABLES

Le coût moyen pour 100 km est de 3 € pour un véhicule électrique contre 8 € pour un véhicule thermique (diesel, essence). Les propriétaires d'un véhicule électrique ou hybride bénéficient d'une exonération totale ou partielle de la carte grise. Leurs dépenses d'entretien sont par ailleurs réduites (pas de vidange, pas de filtre à changer...).
Pour rechercher des économies d'échelle et assurer un meilleur service aux usagers, la Métropole de Montpellier s'est engagé dans le groupement de commande REVEO constitué de 9 Syndicats Départementaux d'Énergies (Ariège, Aude, Aveyron, Gard, Hérault, Lot, Lozère, Pyrénées-Orientales, Tarn) et des Métropoles de Montpellier et Toulouse.

Un abonné REVEO aura donc accès à l'ensemble des 900 bornes installées par le groupement de commande. Le coût de son abonnement annuel sera de 12 €, auquel il faudra rajouter en fonction du type de borne choisi entre 1,5 et 2 € de frais de connexion et
1,5 € / heure de charge de 7h à minuit.
Le réseau sera également accessible aux non abonnés (entre 3 et 4 € de frais de connexion et 4 €/heure de charge).

Partager ce contenu