Métropole solaire



En effet, Montpellier ne cesse de s’engager dans la production d’énergie et la transition énergétique grâce à de nombreuses actions innovantes dont plusieurs ont été mises en lumières du 30 mai au 5 juin 2018 à l'occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable.

La Ville et la Métropole de Montpellier sont engagées dans la transition énergétique et écologique depuis de nombreuses années en valorisant les ressources du territoire pour développer les énergies locales renouvelables dans un souci permanent de préservation de l'environnement, de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'indépendance vis-à-vis des énergies fossiles et la volonté de développement de filières économiques locales.
Reconnue nationalement à de nombreuses reprises pour ses actions en faveur du développement durable (Label Ecocité Ville de Demain, French Tech, Label Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte, lauréate du 2ème Prix Academy of urbanism en 2016, lauréate de « Ville Respirable » en 2015, Territoire Démonstrateur de la Ville durable en 2017), Montpellier et sa Métropole assument leur rôle de chef de file en montrant l'exemple.

"Depuis plus de 30 ans, Montpellier est un acteur de premier plan dans le domaine de l'énergie. Pionniers dans le développement durable, nous poursuivons nos engagements, notamment en termes de transition énergétique pour faire de notre territoire une Métropole Solaire. Soucieux des changements climatiques de la planète et de nos contraintes territoriales, nous faisons aujourd'hui le pari économique, environnemental et innovant de la Métropole de demain."  Philippe Saurel, Maire de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole

1 – MONTPELLIER, UNE MÉTROPOLE SOLAIRE

Montpellier, Métropole Solaire, propose une politique énergétique métropolitaine ambitieuse avec 3 grands objectifs et un programme d'actions conséquent.

  • Augmenter la production d'énergie d'origine solaire sur le territoire, en généralisant l'implantation des installations

Aménager :
- intégrer aux documents d'urbanisme des dispositifs règlementaires qui favorisent les énergies solaires (exemple : dérogation aux règles de hauteur dans certaines zones),
- initier un travail avec les Architectes des Bâtiments de France pour trouver des compromis facilitant l'installation de panneaux solaires dans les secteurs sauvegardés,
- prévoir au sein des ZAC à venir sur le territoire montpelliérain et métropolitain que chaque bâtiment ou parking de grande surface soit porteur de panneaux solaires à l'instar de la ZAC extension Euréka,
- travailler avec les promoteurs pour les inciter à systématiser la production photovoltaïque sur les immeubles qu'ils construisent.


• Encourager / Faciliter :
- soutenir les projets citoyens de financement participatif d'installation photovoltaïque,
- développer des projets agri-voltaïque,
- identifier sur le territoire de la Métropole toutes les grandes toitures et les surfaces de parking solarisables,
- travailler, en tant qu'Autorité Organisatrice de l'Energie propriétaire des réseaux publics de distribution d'énergie, avec les gestionnaires des réseaux de distribution pour favoriser l'intégration des énergies renouvelables sur le réseau et encourager les complémentarités,
- réaliser le Schéma Directeur des Energies.

  • Être un territoire de l'expérimentation et de l'innovation solaire, pour démultiplier cette production

- lancer des appels à projets basés sur l'innovation et l'expérimentation,
- tester les espaces publics solaires,
- expérimenter les recharges de véhicules électriques par énergie solaire,
- promouvoir l'autoconsommation collective,
- être un terrain de jeu pour tester les dispositifs novateurs élaborés par les startups du territoire.

  • Adapter nos modes de vie au climat méditerranéen

- adapter les modes de construction et développer l'architecture solaire passive qui consiste à concevoir un bâtiment économe en utilisant au mieux le rayonnement solaire pour les besoins de chauffage en hiver et, surtout en zone méditerranéenne, à se protéger des surchauffes en été,
- traiter les ilots de chaleur urbains (favoriser îlot de fraîcheur urbain),
- végétaliser la Ville,
- échanger des expériences avec les villes méditerranéennes.

L'ensemble de ces démarches doit s'accompagner de la réduction des consommations d'énergie qui permet proportionnellement d'augmenter la part d'utilisation des énergies renouvelables.

LA POLITIQUE ENERGETIQUE METROPOLITAINE
La politique énergétique mise en place sur le territoire métropolitain vise à :
• contribuer à l'autonomie énergétique dans un contexte méditerranéen,
• préserver la santé humaine et l'environnement,
• garantir la cohésion sociale et territoriale en assurant l'accès de l'énergie à tous,
• contribuer au développement de l'innovation « verte ».

2 – LES RÉALISATIONS INNOVANTES DE MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE
LE PROGRAMME DE LA SEMAINE EUROPÉENNE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

La semaine européenne du développement durable lancée le 30 mai a permis de présenter une série d'actions innovantes engagée par la Métropole.

Le 30 mai à Cap Oméga : panneaux solaires et capteurs environnementaux

• 9h00 : Conférence de presse de lancement de la semaine Européenne du Développement Durable
• 10h00 : visite des panneaux photovoltaïques sur la toiture du BIC
• 10h30 : Présentation des capteurs environnementaux innovants sur le parking du BIC
• 11h-12h : visite des panneaux photovoltaïques sur la toiture du BIC
Lieu : Cap Oméga - Rond-Point Benjamin Franklin, Montpellier

  • Focus sur les panneaux photovoltaïques

L'installation de panneaux photovoltaïques en autoconsommation (l'électricité produite par ces panneaux est consommée par le bâtiment et les occupants de Cap Oméga) s'est déroulée de mars 2018 à fin mai 2018.
L'étanchéité et l'isolation de la toiture de Cap Omega ont également été refaites, diminuant ainsi les consommations de chauffage et de climatisation et améliorant le confort thermique des utilisateurs. Les panneaux photovoltaïques produisent une électricité décarbonnée directement utilisée par le bâtiment permettant de réduire sa facture énergétique et financière.

Coûts :
- étanchéité-isolation : 172 386 € HT,
- photovoltaïque : 212 839 € HT,

Intervenants :
- Maître d'œuvre du projet : Société Plus de Vert
- Maître d'ouvrage : Montpellier Méditerranée Métropole
- Entreprise titulaire du marché : Gensun (Montpellier)

Informations énergétiques :
- Installation de puissance 133 kWc,
- production annuelle 173 000 kWh,
- taux d'autoconsommation de l'électricité produite 99,1%,
- 14,2 tonnes de CO2 évitées.

  • Focus sur les capteurs environnementaux innovants

Le projet des capteurs environnementaux innovants permet, via une application pour smartphone, la conception d'un dispositif passif et à bas coût pour la mesure de température et d'humidité de l'environnement urbain.
Ces dispositifs seront testés sur des infrastructures de la Métropole comme les arrêts de bus et tramways. Ces systèmes viendront en complément des étiquettes NFC déployés par la Métropole dans le cadre de la ville intelligente.

L'originalité du projet est de proposer un nouveau paradigme de communication des données dans lequel le citoyen devient un acteur de la ville intelligente. Il permet ainsi via une lecture du capteur NFC à l'aide de son smartphone de remonter les données sur un cloud. Si on prend l'exemple de la température, les données ainsi collectées sont affichées en instantané sur le smartphone du citoyen à l'aide d'une application, mais sont également mises à disposition de façon anonymisée sur le cloud via cette même application.
La Métropole pourra ainsi disposer d'une cartographie fine et en temps réel de divers paramètres environnementaux. Le taux de rafraîchissement de cette cartographie dépend du taux de lecture des citoyens.

Le 31 mai : équipements publics économes

• 8h30 : visite de la Piscine Héraclès – Saint Brès : première chaufferie bois de la Métropole et bâtiment certifié HQE Certivea
Lieu : 1, avenue Georges-Frêche, Saint-Brès
• 9h45 : visite de chantier des Halles Laissac
Lieu : Place Laissac - Arrêt Observatoire (tramway Ligne 3)
• 17h30 : visite de la Piscine Héraclès – Saint Brès
Lieu : 1, avenue Georges-Frêche, Saint-Brès

  • Focus sur la Piscine Héraclès

Ce projet a valeur d'exemple de la politique Energie Climat de la Métropole sur son propre patrimoine : construction d'un équipement à Haute Qualité Environnementale (la piscine est certifiée par CERTIVEA, label HQE) qui présentera l'avantage d'être performant au niveau de son enveloppe car bien isolé, à haut rendement au niveau de ses équipements et utilisant une énergie locale et renouvelable avec la chaufferie bois. Il contribue à la valorisation des ressources locales, à l'indépendance vis à vis des énergies fossiles, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et au développement d'une filière de l'économie locale.
La construction arrive à son terme après 20 mois de travaux. Sur 3000 m2, l'établissement comprendra notamment un hall bassin sportif, dont la façade vitrée s'ouvrira largement sur l'extérieur, regroupant un bassin sportif carrelé de 25m et 6 couloirs, équipé d'un fond mobile de 125m², d'une pataugeoire de 10m² et de gradins publics de 80 places. Et un hall indépendant et entièrement découvrable pour le bassin ludique carrelé de 100m² destiné à l'apprentissage et à la détente.

Coûts :
- Le montant total de l'opération s'élève à 11,6 M €TTC
- La région Occitanie participe à hauteur de 0,8 M €TTC, ainsi que l'Etat, via le CNDS, à hauteur de 0,4 M €TTC.

Intervenants :
- Maîtrise d'œuvre : l'agence Coste Architectures (Montpellier), mandataire du groupement Coste/Tual/Verdier/Etamine/Ava/Denizou.

  • Focus sur le chantier Halles Laissac, bâtiment producteur d'énergie

La toiture des halles Laissac sera recouverte de panneaux photovoltaïques permettant de concilier les exigences de la transition énergétique avec l'architecture historique de l'Écusson.
Divisée en 18 secteurs, les modules photovoltaïques trapézoïdaux recouvrant le toit du bâtiment seront disposés de façon radiale autour de l'axe central des halles. Le générateur solaire photovoltaïque d'une puissance d'environ 62,8Kw intègrera des cellules de dernière génération. Ce générateur assure une production de 84 000KWh/an. Fabriqués sur-mesure pour répondre aux contraintes esthétiques du bâtiment, ces panneaux photovoltaïques ont obtenu l'aval de l'architecte des Bâtiments de France.

Le 2 juin : logement économe

• Entre 10h00 et 12h00 : visite d'une maison individuelle rénovée, avec isolation de la toiture et isolation thermiques par l'extérieur, organisée par l'ALEC (L'Agence Locale de L'énergie et du Climat).
Lieu : arrêt de bus Colverts - Avenue de la Pompignane (côté Montpellier)

  • Focus sur la maison individuelle rénovée

Il y a 2 ans, les propriétaires d'une maison montpelliéraine ont entrepris un projet de rénovation globale. Ils ont isolé les murs par l'extérieur, les combles, le toit terrasse et changé la porte d'entrée. L'isolation par l'extérieur présente de nombreux avantages : amélioration du confort, diminution des factures d'énergie... C'est aussi une solution durable. Cette visite montrera comment il est possible de baisser ses charges de chauffage tout en améliorant son patrimoine et son confort.

Le 4 juin : déplacement durable

• 11h00 : présentation de la logistique « dernier kilomètre » permettant les livraisons dans les quartiers piétonniers de Montpellier en véhicules utilitaires et triporteurs électriques
Lieu : Place Zeus à Montpellier

  • Focus sur la logistique « dernier kilomètre »

44 000 mouvements de marchandises sont réalisés sur la métropole de Montpellier (dont 26 000 mouvements pour la seule ville de Montpellier). Ces flux qui montrent le dynamisme du commerce de proximité, méritent d'être optimisés pour améliorer la qualité de vie des citoyens et pour renforcer l'attractivité commerciale grâce à des espaces piétonniers apaisés. Il s'agit de développer des livraisons plus écologiques pour l'ensemble des filières logistiques alimentaire (produits frais et secs), artisanat, produits valorisables, etc. Des nouvelles solutions doivent être élaborées avec les commerçants, les transporteurs et les artisans. Les sociétés SEV et EVOL présenteront leurs services de logistique du « dernier kilomètre ».

Le 5 juin : réduction de l'impact environnemental

• 11h00 : Signature de convention et lancement de Rénov' Énergie, la plateforme territoriale de rénovation énergétique des logements privés de Montpellier Méditerranée Métropole
Lieu : Salle Marianne – Montpellier Méditerranée Métropole
• 14h15 : Inauguration des installations photovoltaïques mises en service par Energies du Sud
Lieu : Carrière de la Billière – Cournonsec

  • Focus sur la signature de convention de partenariat avec l'ADEME, l'ALEC, l'ADIL, le CAUE, la SERM, la FFB et la CAPEB

Le dispositif Rénov' Énergie, Plateforme Territoriale de Rénovation Energétique (PTRE) des logements privés initié par Montpellier Méditerranée Métropole, avec le soutien de l'ADEME, consiste en un service d'accompagnement à la rénovation énergétique où tout habitant du territoire peut être accompagné dans son projet de travaux. Ce dispositif s'adresse autant aux logements individuels qu'aux copropriétés.

L'objectif de cette opération est de faciliter les démarches des particuliers en apportant conseils et informations à toutes les étapes de leurs projets. La porte d'entrée du service sera l'Agence Locale de l'Énergie et du Climat Montpellier Métropole, opérateur principal du dispositif.

Concrètement, les particuliers et copropriétés qui solliciteront un accompagnement de la Plateforme Territoriale de Rénovation Énergétique des logements se verront proposer une analyse des performances énergétiques de leur logement si besoin au cours d'une visite à domicile, un appui dans l'analyse des devis travaux, la réalisation d'un plan de financement intégrant les aides financières, et un suivi des consommations énergétiques post-travaux.

Aussi, afin de répondre à ces différentes thématiques des partenariats ont été noués, chacune des structures partenaires contribuant comme suit :
- Agence Locale de l'Energie et du Climat (ALEC) : opérateur principal du dispositif, accompagnement des ménages et copropriétés sur le volet technique.
- ADIL : accompagnement du grand public (particuliers / copropriétés) sur le plan juridique et financier
- CAUE : accompagnement du grand public (particuliers / copropriétés) sur les questions architecturales
- CAPEB / FFB : mobilisation des professionnels
- SERM, délégataire du Réseau Montpelliérain de Chaleur et de Froid (RMCF) : promotions de la PTRE auprès des copropriétés raccordées au réseau.

  • Focus sur l'installation photovoltaïque mise en service par Energie du Sud

Le projet est situé sur la commune de Cournonsec dans l'Hérault. La carrière de la Billière qui appartient à un propriétaire privé a été fermée depuis plusieurs années et fait l'objet d'un quitus de l'administration (DREAL) au titre des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE).
La carrière étant située en zone inconstructible, le propriétaire a décidé après consultation de louer son terrain à Energies du Sud pour installer et exploiter une centrale photovoltaïque.

Energies du Sud, filiale de la SERM une société d'économie mixte de la Métropole de Montpellier, a élaboré ce projet en accord avec les services de l'urbanisme de Cournonsec et de la Métropole de Montpellier dans un souci d'aménagement de son territoire et de valorisation d'une friche industrielle.
Ce projet, est lauréat d'un appel d'offres national de la Commission de Régulation de l'Energie décision ministériel du 4 décembre 2015.
Energies du Sud a assuré le développement, le montage, le financement et la construction du projet et prend en charge l'exploitation du site pendant plus de 20 ans.

Chiffres clés :
- Centrale sur 6 Ha de surface
- Production annuelle : 5 500 MWh/an

3 – MONTPELLIER, SUR LE CHEMIN DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

La Métropole de Montpellier dispose de compétences clés lui permettant de développer un aménagement durable, innovant et attractif. Avec un bilan productif, le territoire regarde vers l'avenir en offrant une mutation énergétique sans précédent.

  • Constructions : des bâtiments économes

Actions engagées :
- Réduction des consommations d'énergie des équipements de la Métropole grâce aux actions de maîtrise de l'énergie, au total, 6,2 Millions d'euros d'économies générées en 10 ans dans les bâtiments de la Métropole. Exemple pour le siège de Montpellier Méditerranée Métropole, les consommations de chauffage et de climatisation ont été divisées par 4 et celles d'électricité presque par 2 en 10 ans.
- Achat d'électricité « verte » (garantie d'origine) : depuis le 1er janvier 2017, 100% de l'électricité consommée par les équipements de Montpellier Méditerranée Métropole est d'origine renouvelable.
- Eco-construction et éco-rénovation - quelques exemples de réalisation : les locaux de la Régie de l'eau construits en bois d'origine local, le projet Pop Up Cycling (en cours), kiosque construit à partir de matériaux recyclés,...
- Construction de bâtiments passifs : construction de bâtiments dont les consommations d'énergie sont compensées par la production d'énergie renouvelable : labellisation HQE (Haute Qualité Environnementale) pour la Piscine Héraclès qui dispose d'un chauffage biomasse, labellisation BEPOS pour la Médiathèque Aimé Césaire avec production d'électricité par panneaux photovoltaïques. Ont été entreprise également une démarche BDM (Bâtiment Durable Méditerranée) et une installation photovoltaïque pour le CRR et la Halle innovation French Tech à Cambacérès.

  • Espace Public : une attention portée à l'éclairage public

Actions engagées :
- Depuis le 1er janvier 2017, l'électricité de l'éclairage public (EP) est garantie d'origine renouvelable (verte).
- Optimisation de l'Eclairage Public avec optimisation des contrats de fourniture d'électricité faite par les services de la Métropole qui a permis de réduire la facture annuelle de l'ordre de 50 000 euros, passage en LEDs de 250 lanternes et mise en place de nouveaux matériels à Montpellier en 2017, abaissement de l'éclairage de 50% de 22h à 6h sur les voies résidentielles et secondaires.
Autres exemples : modernisation des lampadaires à Vendargues (ZAC du Salaison) pour une réduction des consommations d'électricité, extinction de l'éclairage public en milieu de nuit sur la commune de Prades le Lez.

  • Energie : la collectivité Productrice

En 2018, la Métropole produit plus d'énergie renouvelable qu'elle n'en consomme pour son patrimoine en gestion directe grâce à Ametyst, Maera, le Thôt et les installations photovoltaïques installées sur les bâtiments métropolitains.

Actions engagées :
- Dans le cadre de la labellisation TEPCV (Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte) et grâce à une subvention de 500 000 euros du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire : la 1ère installation photovoltaïque en autoconsommation de la Métropole se situe à Cap Oméga (installation de 133 kWc en toiture).
- La Médiathèque Césaire en construction à Castelnau sera productive d'électricité photovoltaïque.
- La Piscine Héraclès sera le premier bâtiment métropolitain chauffé au bois.

  • Le réinvestissement urbain : rénover en masse le parc existant et agir sur les comportements

Actions engagées :
- La rénovation des copropriétés : Montpellier Méditerranée Métropole lauréate de Eco-cité rénovation et Eco-cité Ville de demain, 5 opérations de rénovation correspondant à 1000 logements sont visées.
- La rénovation des logements dans le cadre du Plan d'Intérêt Général (PIG) « Habiter mieux », public fragile en précarité énergétique, 578 logements rénovés depuis 2014.
- Politique de la Ville : les opérations ANRU Mosson et Cévennes, l'amélioration de la qualité thermique des logements sociaux engagée par ACM, sont autant d'actions permettant d'une part de traiter la précarité énergétique et d'autre part de contribuer à la Transition Energétique du Territoire
- L'animation du Territoire sur les questions Energie/Climat : l'Agence Locale de l'Energie et du Climat intervient auprès des scolaires sur les économies d'eau et d'énergie, des familles (défi Familles à Energie positive), des professionnels...

  • Déplacements : des modes de déplacements actifs et les véhicules propres pour favoriser les énergies renouvelables

Actions engagées :
- Logistique urbaine : mise en place d'une plateforme logistique avec véhicules électriques pour les livraisons en centre-ville
- Déploiement des bornes de recharge pour véhicules électriques : 66 stations, 128 bornes représentant un investissement estimé à 800 000 euros€. Financement
- Depuis début 2016, mise à disposition des agents de vélos à assistance électrique pour les trajets domicile travail (en complément des vélos classiques)
- Développement de l'électromobilité pour les déplacements professionnels : achat de vélos à assistance électrique et de véhicules électriques pour le pool
- Fin des achats de véhicules légers au gasoil
- Remplacement du gasoil par le GNV (Gaz Naturel pour Véhicule) pour les bennes de collecte des déchets (premières bennes au GNV en 2018)
- Programme d'acquisition des bus au GNV
 L'aménagement pour un territoire durable

Actions engagées :
- Le développement renouvelable du réseau de chaleur et de froid alimenté à plus de 50 % par des énergies renouvelables ou de récupération représente une baisse des émissions de gaz à effet de serre de près de 11 tonnes d'équivalent CO2 par an
- Adhésion de la Métropole à l'Association des Communes Forestières et signature d'une Convention de réciprocité avec les Communes du Mont de Lacaune afin de favoriser le bois énergie et le bois construction
- La Mantilla, une expérience unique d'innovation sur un ilot de cette ampleur : des bâtiments performants au-delà de la règlementation thermique, chauffés et rafraîchis avec des énergies renouvelables, à partir de la centrale de tri-génération du réseau de chaleur (produisant simultanément de la chaleur, du froid et de l'électricité à partir de bois), et équipés d'un système de collecte de données numériques pour optimiser la distribution et l'utilisation de l'énergie
- Certification HQE des ZAC : premier exemple la requalification du parc d'activités Salaison
- ZAC Euréka : l'exemple de la Transition énergétique à l'échelle d'un quartier où chaque bâtiment sera producteur d'électricité photovoltaïque, où les réseaux d'énergie sont optimisés et intelligents avec récupération de chaleur fatale, la SERM lauréate du trophée des entreprises publiques locales 2017 « Services au public »
- Convention avec Système U : échange de bonnes pratiques de développement durable et innovation.

  • L'éducation

Actions engagées :
- Quatre écoles neuves construites sont déjà à énergie positive : des bâtiments économes en énergie, confortables en hiver comme en été, et dont les toitures solaires photovoltaïques produisent plus d'énergie qu'elles n'en consomment toutes consommations d'énergies comprises : F. Mitterrand, Chengdu, Beethoven et Malraux.
- Quatre autres sont en construction selon le même principe BEPOS, et l'objectif de la Ville est que tous les acteurs de la construction anticipent la règlementation thermique future et innovent pour mettre en œuvre concrètement la transition énergétique dans les écoles.

CHIFFRES-CLÉS

• Sur le territoire de la Métropole (données Enedis - tout site privé ou public) :
3000 sites - 35 GWh de production annuelle (2016) - 2870 tonnes de CO2 évitées

• Pour les bâtiments de la Métropole :
11 752 m² de surface - 2,5 GWh de production annuelle (2016) - 195 tonnes de CO2 évitées

• Pour les bâtiments de la Ville :
Depuis 30 ans, ce sont 67 millions d'euros TTC cumulés qui ont été économisés dans les dépenses d'énergie des bâtiments communaux de la ville

Partager ce contenu