Montpellier Territoires



Montpellier Territoires, une Métropole productive, est une vaste démarche prospective sur l'avenir de la Métropole dans son grand territoire.

Il est le fruit d'un travail d'exploration des enjeux et des facteurs d'évolutions à court, moyen et long terme que le territoire et sa population auront à connaître et à vivre.
Montpellier Territoires affiche les principes du développement de l'espace métropolitain à l'aune d'horizons de temps différents.

C'est une boussole qui intègre, enrichit et définit de grands thèmes d'organisation spatiale des politiques publiques de la Métropole en matière d'accueil des populations et des entreprises, de déplacements, d'environnement, d'agroécologie, d'alimentation, de résilience, etc.

Ce projet encourage à se saisir d'opportunités partenariales avec les communautés limitrophes ou plus éloignées lorsque la résolution de problématiques posées ne trouve sa cohérence qu'à la très grande échelle.

Montpellier Territoires

Le Conseil de Métropole

Samedi 25 novembre 2017, "Montpellier Territoires, une Métropole productive" a été présenté lors d'une séance de Conseil extraordinaire.

Revoir la vidéo du Conseil

Consulter la présentation du Conseil

+ d'infos sur la démarche :

Les acteurs du projet

Photo Saurel« 'Montpellier Territoires, une Métropole productive' traduit, sans les hiérarchiser, des aspirations d'ordre politique, écologique, énergétique, agricole, climatique, économique ou encore sociétal. C'est un guide, une feuille de route, destiné à fixer des objectifs concrets pour concevoir et conduire les opérations d'aménagement en cours ou à venir sur le territoire métropolitain.
Mon ambition est de faire de la Métropole de Montpellier une métropole connectée avec tous ses habitants des villes et des villages. Au-delà de son territoire administratif, elle doit pouvoir converser et échanger avec les intercommunalités limitrophes, mais aussi avec celles de notre région de la façade méditerranéenne et avec le globe tout entier. » souligne Philippe SAUREL, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de Montpellier.

Pour élaborer cette démarche, Montpellier Méditerranée Métropole s'est appuyée sur l'expertise de plusieurs partenaires urbanistes, ingénieurs, paysagistes, aménageurs ou encore experts en mobilité.

Montpellier Territoires - les acteursPhilippe Saurel, François Leclerq et Franck Boutté

François Leclerq, Architecte et urbaniste de l'agence François Leclerq
Architecte et urbaniste, François Leclerq a conçu et développé des projets urbains d'envergure tels que le projet urbain du Bois Habité dans le quartier Euralille (Lille), celui de Paris Nord Est dans les 18e et 19e arrondissements de la capitale, le projet d'extension d'Euroméditerranée (Marseille) ou encore le plan stratégique du quartier d'affaires de La Défense à Paris. Sa lecture des problématiques urbaines se fait toujours selon une logique transversale où se croisent les réalités économiques, sociologiques, territoriales géographiques ou symboliques à plusieurs échelles pertinentes selon les projets d'architecture et d'urbanisme.

Franck Boutté, Ingénieur-architecte environnementaliste auprès de Franck Boutté Consultants
Ingénieur architecte, Franck Boutté est le premier à avoir développé une vision systémique associant concepteurs/ architectes et ingénieurs pour travailler sur les projets urbains à de multiples échelles. Cette pluridisciplinarité permet d'intégrer très en amont les préoccupations d'ordre environnementales pour en faire les moteurs créatifs, économiques et techniques du projet.

Cinq axes de développement

Cette démarche a permis de mettre en évidence cinq axes pour guider l'aménagement durable du territoire métropolitain.

Carte Montpellier Territoire

  • A. Le grand parc métropolitain

Révéler le paysage de la métropole comme bien commun

Montpellier Territoires - Axe 1

La Métropole de Montpellier dispose de paysages naturels riches et variés, à la fois agricoles et littoraux.
Le projet propose de valoriser les espaces agro-naturels à travers la figure d'un Grand Parc Métropolitain structuré autour des trois principales vallées du territoire que sont le Lez, la Mosson et le Bérange pour faire du paysage, un agent actif de la structuration et de l'animation du territoire.
Via cette démarche, il s'agit de valoriser ce dernier comme un bien commun, comme un atout, de revitaliser la fonction agricole dans toute sa diversité et de renouveler le rapport ville-nature.

  • B. L'appropriation du risque

Une stratégie pour acclimater la Métropole

Montpellier Territoires - Axe 2

Le territoire de la Métropole de Montpellier est soumis à des risques naturels importants (incendies dans l'arrière-pays notamment, pluies cévenoles, ...).
Le projet a pour ambition de faire de Montpellier Méditerranée Métropole, un territoire de référence en matière d'anticipation des risques.
Il s'agit ici tout autant de se protéger que d'apprendre à s'adapter pour mieux vivre avec ces derniers.
Cela suppose d'aménager et de construire autrement mais aussi d'habiter, de produire et de consommer différemment.

  • C. Les dynamiques de développement urbain

Structurer l'urbanisation pour préserver l'équilibre du territoire

Montpellier Territoires - Axe 3

L'organisation des fonctions métropolitaines à l'échelle du territoire et de son aire d'influence doit se réaliser tout en maintenant des équilibres entre la ville centre et le réseau périphérique des villes et des villages. L
Le projet met l'accent sur la valorisation des espaces d'interface entre la ville centre et les communes de la première couronne.
Il définit, en particulier, un ensemble de « Portes Métropolitaines » installées sur l'axe du contournement routier qui concentrent aujourd'hui une grande partie des flux perpendiculaires entre Montpellier et les communes de la première couronne.

L'objectif est de développer sur ces 7 « Portes Métropolitaines », une offre de transport multimodale optimisée et efficace pour qu'elles deviennent, à terme, des lieux de centralité.

Les 7 « Portes Métropolitaines » identifiées sont :

- « Saint-Roch »,
- la « Porte nationale et internationale » située sur les communes de Montpellier et Lattes autour du nouveau pôle d'échanges multimodal Montpellier-Sud-de-France,
- la « Porte de Sète » sur les communes de Montpellier, de Saint-Jean-de-Védas et de Lattes,
- la « Porte de la Vallée de l'Hérault » sur les communes de Juvignac et de Montpellier,
- la « Porte du Pic Saint-Loup » autour du pôle d'échanges multimodal Occitanie et du carrefour de la Lyre,
- la « Porte de Sablassou » sur Castelnau-le-Lez autour du pôle d'échanges multimodal Sablassou,
- la « Porte de la Vallée du Bérange » sur la commune de Baillargues.

  • D. Mobilité : Organiser le rabattement des flux quotidiens

A travers un réseau de transports efficace et autonome, adapté aux densités urbaines.

Montpellier Territoires - Axe 4

Un réseau de transport qui s'appuie sur le TER – colonne vertébrale à l'échelle du grand territoire – et sur le réseau de tramway existant étoffé avec, en complément, un maillage de transports collectifs efficaces et adaptés à l'armature des villes et des villages.

  • E. Une métropole compacte, une métropole efficace

Une stratégie économique pour accroître l'attractivité de la métropole

Montpellier Territoires - Axe 5

Au-delà d'une nécessaire diversification des tissus d'activités économiques de la métropole, le projet propose de conforter les grandes dynamiques spatiales du développement économique métropolitain localisées le long du corridor des grandes infrastructures pour offrir à la Métropole, une véritable vitrine urbaine et de valoriser, au Nord de Montpellier, au niveau de l'axe du savoir « Agropolis-Euromédecine », la richesse scientifique du territoire.

Partager ce contenu