Trophée Taurin



Trophée Taurin Montpellier 3MDepuis 50 ans, la course camarguaise, tradition du territoire de la Métropole, a peu évoluée. Montpellier Méditerranée Métropole souhaite impulser une nouvelle dynamique afin que le public retrouve les arènes de ses communes.

De mars à octobre, le trophée taurin se déroulera sur 11 communes pour désigner le meilleur raseteur.

Le 7 avril 2014, Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, Jean-Luc Meissonnier, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole délégué aux Sports et aux traditions sportives, et Gérard Batifort, Président de la Fédération française de courses camarguaises ont signé un accord cadre pour ce trophée.

Signature accord cadre - trophée taurin

La collectivité accroît ainsi son soutien aux clubs taurins et permettra aux clubs d'organiser les courses dans les communes de Baillargues, Castries, Lattes, Le Crès, Pérols, Saint Geniès des Mourgues, Saint Georges d'Orques, Vendargues et Villeneuve-lès-Maguelone.

Un Trophée organisé sur l'ensemble du territoire

Montpellier Méditerranée Métropole représente le territoire ouest de la course camarguaise.
11 courses camarguaises dans 11 arènes seront programmées de mars à octobre.

Trophée Taurin Montpellier 3M

Ce trophée s'inscrit dans le calendrier annuel des championnats de l'Avenir et des As de la Fédération Française de course camarguaise.

  • 26 mars à Mauguio
  • 1er mai à Saint Geniès des Mourgues
  • 13 mai à Castries
  • 27 mai à Baillargues
  • 18 juin à Pérols
  • 2 juillet Saint Georges d'Orques
  • 22 août au Crès
  • 26 août à Lattes
  • 2 septembre à Villeneuve-lès-Maguelone
  • 17 septembre à Lansargues
  • 29 octobre à Vendargues

Un trophée novateur

Trois évolutions majeures sont proposées pour ce Trophée.

  • Le Cercle

Le cercle peut tout changer, sans pour autant tout bouleverser. Bien que non prévu dans les règlements fédéraux, il sera autorisé uniquement dans le cadre de cette compétition la présence d'un cercle dessiné à la chaux sur le sable des arènes. L'idée est juste d'obliger les raseteurs à démarrer le raset entre la planche et le cercle. Cette règle s'appliquera aussi bien aux raseteurs qu'aux tourneurs dans l'unique but de mettre l'animal en valeur.

  • Les Points de Bonification

Beaucoup de raseteurs courent pour lever les attributs primés (cocarde, glands, ficelle) en prenant le moins de risques possible et très rarement à l'avantage des taureaux.
Les points de bonification, pourront permettre à un raseteur d'être rétribué sur sa forme, ou sur son envie du jour, en relation avec les risques pris le jour de la course.
Les critères seront établis en fonction de la dangerosité des taureaux et de la manière de raseter. Une grille détaillée, présentée avant chaque course à tous les raseteurs et tourneurs sera mise en place et servira de base à la notation.

  • Le Jury

Un Jury de 2 personnes par course, formé, compétent et reconnu sera mis en place.
Les critères d'attribution de récompenses finales aux taureaux et aux raseteurs n'interféreront pas sur le bon déroulement de la course et sur les attributions du Président de course.
Trophée Taurin

De nombreux acteurs

Clubs taurins, raseteurs, tourneurs, manadiers, tout un monde fait vivre la tradition de la course camarguaise sur le territoire.

  • Les clubs

Participeront au "Trophée Taurin Montpellier Méditerranée Métropole" les clubs taurins suivants : Le Sanglier (Baillargues), La Muleta (Vendargues), Lou Razet (Pérols), Le Trident (Saint Geniès des Mourgues, Castries et Saint Georges d'Orques), Section Taurine Paul Ricard (Villeneuve-lès-Maguelone), Lou Méjean Labomace (Lattes), Joujou (Le Crès), Club taurin Frédéric Durand (Lansargues) et L'union taurine Melgorienne (Mauguio).

  • Les raseteurs

Les raseteurs, assistés des tourneurs, sont les principaux protagonistes de la course camarguaise. Ils affrontent un taureau castré très vif et léger appelé cocardier, auquel ils tentent d'enlever les attributs primés qui décorent sa tête. Ils effectuent un nombre de rasets très variés, qui leur permettent de déplacer l'animal.

  • Les manades

Le territoire est aussi un bassin d'élevage du cheptel camarguais et, grâce à elles, peu de fêtes se déroulent sans manifestations taurines (Courses, Abrivado, Bandido).

Partager ce contenu