La Métropole signe une convention avec le Conservatoire d'Espaces Naturels LR | Montpellier Méditerranée Métropole

La Métropole signe une convention avec le Conservatoire d'Espaces Naturels LR

Partager ce contenu


Publié le 29/10/2019
La Métropole signe une convention avec le Conservatoire d'Espaces Naturels

La Métropole de Montpellier et le Conservatoire d’Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon signent une convention de coopération afin d’établir une stratégie territoriale de préservation de la biodiversité et de coopérer sur différentes thématiques.

En effet, du fait de son appartenance au bassin méditerranéen, le territoire de Montpellier Méditerranée Métropole fait partie des 35 « hots spots » mondiaux de biodiversité. La très grande diversité d’écosystèmes rencontrés, du littoral aux causses, en passant par les étangs, les garrigues et la mosaïque d’espaces agricoles, accueille une diversité biologique exceptionnelle : près de deux tiers des espèces connues en France et plus de 50 % des effectifs ou de l’aire de répartition européenne ou nationale de certaines espèces. Le territoire présente une responsabilité dans la préservation de certains habitats naturels ou certaines espèces remarquables.

DEUX AXES DE COOPÉRATIONS

La Métropole et le CEN L-R ont constaté la convergence et la complémentarité de leurs intérêts et de leurs objectifs en matière de préservation du patrimoine naturel, de la biodiversité et des paysages. Ils souhaitent ainsi poursuivre et structurer leur collaboration et la réciprocité de leurs actions dans le cadre d'une convention qui identifie deux axes de coopérations : l'élaboration d'une stratégie territoriale de préservation de la biodiversité et la coopération sur des thématiques particulières comme la protection et la gestion des espèces remarquables et de leurs habitats ou le développement de l'agroécologie. Une première action de coopération a d'ores et déjà été envisagée dans le cadre de la gestion agroécologique et environnementale du Domaine de Viviers, propriété de la Métropole.
Cette convention d'une durée de 5 ans se déclinera en conventions opérationnelles thématiques. Il est prévu que Montpellier Méditerranée Métropole contribue au remboursement des frais engagés par le CEN-LR selon une répartition établie pour chacune des thématiques.

L'ACTION VOLONTARISTE DE MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE

Une politique publique pour la biodiversité

Deux autres conventions de partenariats ont été signées afin de préserver la faune et la flore sur le territoire métropolitain : avec la Ligue de protections des oiseaux (LPO) et avec le Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE) qui étudie l'environnement urbain et l'évolution des espèces en réponse aux modifications de leur environnement. Ces organisations deviennent donc partenaires de la Métropole dans la mise en place de sa stratégie sur la biodiversité.

Un ScOT qui préserve 2/3 d'espaces naturels

L'un des principaux enjeux de la révision du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) de Montpellier Méditerranée Métropole a concerné la préservation et la reconquête de l'exceptionnelle richesse environnementale, afin de mieux la valoriser. Le SCOT préserve les 2/3 du territoire métropolitain en espaces naturels et agricoles, le 1/3 restant est réservé aux espaces urbains et à urbaniser.

La politique alimentaire

Cet objectif vise également la définition des modalités d'accompagnement d'une politique agroécologique et alimentaire car les pratiques agroécologiques contribuent pleinement à la préservation de la biodiversité sur le territoire. Montpellier Méditerranée Métropole a engagé, dès sa création, une véritable démarche collaborative d'élaboration d'une politique agroécologique et alimentaire ambitieuse, en s'appuyant sur un réseau de partenaires de plus en plus étoffé.

Le Plan Climat

Enfin, le Plan Climat Air Energie Territorial en cours d'élaboration par la Métropole, montre dans sa phase de diagnostic que les effets du changement climatique seront particulièrement impactant pour la biodiversité, montrant ainsi une grande vulnérabilité du territoire. La stratégie que portera le PCAET permettra d'atténuer le changement climatique et de s'y adapter notamment en préservant la biodiversité, les milieux et les ressources.

L'ACTION DU CONSERVATOIRE D'ESPACES NATURELS DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

Le CEN L-R est une association loi 1901, à but non lucratif qui contribue à la préservation d'espaces naturels et semi-naturels en Languedoc-Roussillon notamment par des actions de maîtrise foncière et de gestion de sites. De par ses interventions sur les territoires, le CEN L-R est la seule structure à avoir développé des compétences uniques dans ce qu'il est coutume d'appeler aujourd'hui « l'intendance territoriale », intégrant tout à la fois les enjeux environnementaux, la stratégie foncière qui en traduit la déclinaison concrète ainsi que l'animation foncière la mettant en œuvre, permettant in fine la réalisation des opérations de restauration, de gestion, de connaissance, de valorisation et de préservation à long terme des espaces naturels, le tout en lien étroit avec les acteurs du territoire.