Le Marché d'Intérêt National a présenté sa feuille de route 2021-2026 | Montpellier Méditerranée Métropole

Le Marché d'Intérêt National a présenté sa feuille de route 2021-2026

Partager ce contenu


Publié le 19/07/2021

Depuis juillet 2020, la nouvelle municipalité renforce son action en faveur de la transition écologique dont le Marché d’Intérêt National (MIN) est un des outils structurants.

Marie MASSART, Adjointe au Maire, Déléguée aux politiques alimentaires et agriculture urbaine, a été élue Présidente du MIN (Marché d’Intérêt National) en octobre 2020. Lors de ce Conseil d'administration, Michaël DELAFOSSE avait souligné le travail important réalisé par le personnel et les entreprises du MIN tout au long de la crise sanitaire COVID-19 pour favoriser l'approvisionnement en circuits courts d’un bassin d’un million d’habitants, mais aussi maintenir l’activité économique durement impactée par les confinements successifs. Avait également été rappelé les enjeux de demain liés à l'insertion du MIN dans le quartier mixte de la Restanque et à la logistique du dernier kilomètre dictée par les exigences environnementales de plus en plus prononcées.
Aujourd’hui, aux côtés d’Isabelle TOUZARD, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée à la Transition écologique et solidaire, Biodiversité, Energie, Agroécologie et alimentaire, ils ont présenté la feuille de route du MIN 2021- 2026, pensée pour accompagner la transition écologique et solidaire, enjeu majeur de la Ville de Montpellier et de Montpellier Méditerranée Métropole pour les années à venir.

FEUILLE DE ROUTE 2021-206 : 3 DÉFIS MAJEURS

Depuis près de 60 ans, le MIN de Montpellier participe à la qualité de vie des habitants de la Métropole en rassemblant sur un même site l’offre et la demande alimentaire. La feuille de route du MIN 2021-2026 est le fruit d’un travail et d’une réflexion menés autour de trois défis majeurs.

1) ACCÉLERER LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET SOLIDAIRE DE NOTRE PRODUCTION AGRICOLE ET DE NOTRE ALIMENTATION

En favorisant les circuits-courts :

Le carreau des producteurs est le premier lieu de distribution des produits locaux en circuits-courts.

  • Près de 700 détaillants de la région s’y approvisionnent sur l’année, dont 200 chaque semaine,
  • Auprès de 80 producteurs indépendants (principalement de l’Hérault, du Gard, mais aussi des Pyrénées Orientales, Ardèche, Aveyron, Bouches du Rhône, Drôme, Haute-Garonne.)
  • Une cinquantaine d’espèces de fruits et légumes locaux sont cueillis le matin et distribués l’après-midi, pour proposer une diversité de produits d’une fraicheur unique à l’échelle d’une métropole

La métropole de Montpellier et le MIN inscrivent le développement du carreau au cœur du Schéma Directeur du MIN pour le dynamiser auprès des professionnels, l’ouvrir pour des visites « Grand public », sur le modèle des journées du patrimoine mais aussi rechercher la meilleure interface avec le futur quartier de la Restanque.

En encourageant les productions respectueuses de l’environnement

La Métropole préserve des terres prioritairement pour y accueillir une agriculture biologique et locale.

En relocalisant les productions agricoles et l’alimentation

Le MIN étend son Pôle de transformation des productions locales. Il s’agit du premier MIN en France à développer ce service répondant à une demande croissante en produits locaux de la part de la restauration collective, des réseaux de distribution bio et de la vente directe.

Une dizaine d’entreprises y sont déjà implantées, et bénéficient d’un éco-système dynamique auquel vient de s’ajouter Sudélices (SCIC) qui renforcera les entreprises du Pôle par ses services commerciaux et logistiques.

L’extension du Pôle permettra d’accueillir une quinzaine d’artisans transformateurs supplémentaires et de créer une centaine d’emploi d’ici 2023.

2) LUTTER CONTRE LA PRÉCARITE ALIMENTAIRE : PERMETTRE AU PLUS GRAND NOMBRE D’ACCÉDER Á UNE ALIMENTATION SAINE ET LOCALE

  • En facilitant l’accès des associations d’aide alimentaire aux produits frais des producteurs locaux
  • En affiliant le MIN à la Centrale de Règlement des Titres

Ainsi les associations d’aides Alimentaire et leurs bénéficiaires peuvent acheter - chez des producteurs, ou associations de producteurs ou détaillants - des produits agricoles locaux avec des Tickets Services que le MIN rembourse aux détenteurs.

  • En privilégiant la transformation des produits des fruits et légumes bruts locaux

Une phase test de production de 10 000 bocaux pour la Banque Alimentaire associera très prochainement 2 entreprises du Pôle de transformation et les services logistiques du MIN.

3) ACCOMPAGNER LES MUTATIONS NÉCESSAIRES EN VUE DE LA RÉDUCTION DE L’EMPREINTE CARBONE ET DE L’IMPACT CLIMATIQUE DE NOTRE ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE

  • En privilégiant les livraisons en véhicules propres

Suspendre la gratuité d’accès au MIN pour les transporteurs ne répondant par exigences de la Zone à Faible Emission (ZFE)

  • En développant la mutualisation

Rendre accessible les aides aux cinq semi-grossistes qui massifient avant de livrer la Zone à Faible Emission (ZFE). Avec une vingtaine de véhicules ils livrent chaque jour plus de 500 restaurants en fruits et légumes frais – évitant ainsi à chaque restaurateur de se déplacer.

  • En réduisant le bilan carbone des entrepôts de stockage.
  • Mutualiser la production de froid sur le site (pavillon grossiste, pôle de transformation, plate-forme frigorifique) ;
  • Utiliser une électricité « verte » à partir des sources renouvelables (barrage hydraulique, éolien, solaire) ;
  • Réemployer la chaleur perdue des équipements de production de froid – sur le quartier de la Restanque.

LE MIN : UN OUTIL CLÉ DE LA POLITIQUE AGRO-ÉCOLOGIQUE ET ALIMENTAIRE (P2A)DE MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE

La P2A vise à développer la résilience alimentaire du territoire, à savoir sa capacité à nourrir sainement et durablement tous ses habitants et à s’adapter aux crises à venir, qu’elles soient climatiques, économiques, sanitaires ou sociales.

La Métropole entend ainsi favoriser les synergies et les projets concertés entre l’ensemble des partenaires, les 31 communes qui la constituent et les autres organismes publics et privés, associations, communauté scientifique et territoires voisins.

Transversale, la P2A s’appuie sur d’autres politiques publiques métropolitaines (eau, déchets, solidarité, développement économique). Elle contribue aux fortes ambitions du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), dont elle constitue le volet opérationnel sur les questions d’agriculture et d’alimentation.

LES OBJECTIFS DE LA POLITIQUE AGRO-ÉCOLOGIQUE ET ALIMENTAIRE DE LA MÉTROPOLE

  1. Offrir une alimentation saine et locale au plus grand nombre
  2. Soutenir l’économie et l’emploi agricole et agroalimentaire
  3. Préserver le patrimoine paysager et les ressources naturelles
  4. Contribuer à la cohésion sociale, au sein de la ville, et entre l’urbain et le rural
  5. Limiter les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux évolutions climatiques et aléas sanitaires

LES AXES OPÉRATIONNELS

  • PRODUIRE DURABLEMENT / Façonner une ferme métropolitaine qui préserve les ressources naturelles, renforcer la souveraineté alimentaire, développer l’emploi agricole
  • APPROVISIONNER LOCALEMENT / Soutenir les filières de produits locaux de qualité et les circuits courts
  • GARANTIR UNE ALIMENTATION SOLIDAIRE /Permettre à tous les habitants d'accéder à une alimentation de qualité et choisie

LE MIN : AU SERVICE DES PRODUCTIONS LOCALES

POUR UN ACCÈS À TOUS À UNE ALIMENTATION SAINE ET DURABLE

Le MIN de Montpellier est le premier MIN d’une Métropole à distribuer autant de produits locaux : 50% de l’activité, toutes filières confondues, dont l’activité totale annuelle s’élève à plus de 150 millions d'euros. De plus, c'est le seul MIN en France à disposer d'un Pôle de transformation pour une alimentation saine et locale au service des productions locales (plus d’un million d'euros investis ces derniers mois). Cette innovation a vocation à être essaimée sur d’autres territoires.

FRAÎCHEUR ET SAISONNALITÉ

LE PARI GAGNANT DES PRODUCTEURS LOCAUX

FOCUS SUR LES ENTREPRISES NOUVELLEMENT IMPLANTÉES AU MIN OU INNOVANTES  

Producteurs d’Occitanie est une association de producteurs née en 2018 du travail du groupe de structuration des filières d’approvisionnement local. Elle représente un levier essentiel d’intégration des petits producteurs dans les circuits de la restauration collective. L’objectif de cette association est à la fois de servir la cause de l’alimentation locale et de saison pour le plus grand nombre de consommateurs :

  • vendre à des prix justes des produits de qualité, de grande fraîcheur et de saison,
  • respecter l’humain et son environnement,
  • travailler dans la transparence et la proximité avec la clientèle.

SUDELICES est un outil collaboratif pour les TPE, qui distribue des produits artisanaux de qualité française Sud de France. Il permet de favoriser à la fois les producteurs et les consommateurs grâce à une mutualisation de la force commerciale.

légumerie Agriviva est une unité de première transformation de fruits et légumes. Agriviva répond au défi de la sécurité alimentaire et du développement écologique :

  • en participant au développement de l’agriculture locale et des emplois dans cette filière,
  • en produisant une alimentation de qualité (sans additifs, dont 30% sont bio),
  • en fonctionnant en circuits courts pour réduire l’impact carbone, notamment.

Terracoopa est née en 2011 de la rencontre entre l'ADEAR LR, une association de développement agricole et Crealead, une coopérative d'activité et d'entrepreneurs généraliste. Son activité s’articule autour de 3 axes :

  • l’agriculture,
  • les paysages et espaces verts,
  • l’environnement.

Le projet Crem’riz est né grâce à cette coopérative. Il propose des recettes inédites créées par Christophe Favrot, ingénieur agronome et microbiologiste spécialiste des bactéries et de la fermentation probiotique :

  • 100% végan,
  • D’une composition issue de l’agriculture bio locale, dont la matière première est le riz de Camargue,
  • Utilisant des ferments qui favorisent la protection et la conservation des aliments,

Qui favorise l’immunité grâce à l’utilisation de probiotiques

La société Bonciel a été fondée en 2021 par Grégory Jamain à Montpellier. Son objectif était alors de proposer un produit alternatif aux pâtes à tartiner, ne contenant aucune huile ajoutée ni additif, et beaucoup moins riche en matières grasses. La confiture de lait est un produit répondant à ces critères.

Bonciel est une entreprise éco-responsable fabricant ses produits à Montpellier même :

  • Elle utilise des pots en verre et des couvercles en métal,
  • La fabrication reste traditionnelle avec une composition plus saine :
  • 70% de matières grasses en moins car aucune huile ni beurre de cacao n’est ajoutée,
  • environ 50% de calories en moins,
  • 20% de protéines en plus
  • sources naturelles de calcium.

Label d’Oc est né d’une rencontre entre des producteurs et un entrepreneur, unis par une envie commune : œuvrer ensemble au développement d’une agriculture locale et de proximité en circuit court.

Depuis 2014, Label d’Oc valorise ainsi les matières premières invendues des Producteurs dans le Sud de la France grâce à la conserverie.

Son objectif est :

  • d’œuvrer avec les producteurs afin de participer au développement d’une agriculture locale et de proximité en circuit court,
  • de valoriser la matière première des producteurs et leur faire gagner de nouveaux marchés de consommateurs,
  • de viser l’excellence avec des produits de qualités et authentiques,
  • de mettre en place de solutions logistiques pour le transport.

LE CATALOGUE « CUEILLIS CE MATIN À MATURITÉ, DISPONIBLE CET APRÈS-MIDI » : TOUS LES PRODUITS LOCAUX RÉFÉRENCÉS CHAQUE MOIS

  • Ce catalogue synthétique à destination des professionnels recense mensuellement :

    • les produits disponibles et les producteurs présents sur le carreau lors de chaque marché de producteurs,
    • le début et la fin de maturité des produits proposés.