Une nouvelle vision de la mobilité | Montpellier Méditerranée Métropole

Une nouvelle vision de la mobilité

Partager ce contenu


Publié le 07/06/2017
les grandes orientations mobilité de la Métropole

Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole, a présenté mercredi 7 juin les grandes orientations mobilité de la Métropole. Objectif principal : desservir 75% des habitants de la métropole par un réseau structurant (et plus de 92% en ajoutant le réseau secondaire), contre seulement 51% aujourd'hui.

« Comme je m'y étais engagé, nous révisons notre vision des transports sur l'ensemble du territoire. Une réflexion intégrée dans le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) discuté avec les 31 communes et correspondant à « La Métropole en réseau » négociée avec la Région et l'État », a rappelé Philippe Saurel avant de détailler les grands objectifs et mesures de ce projet.

UNE MEILLEURE DESSERTE

Le premier objectif est de mieux desservir le territoire en améliorant le réseau ferroviaire grâce à 5 Pôles d'équipements multimodaux (PEM), en développant le réseau de tramway avec le prolongement de la ligne 1 entre Odysseum et la gare Montpellier Sud de France et la réalisation de la ligne 5, et en créant un réseau de bus à haut niveau de service.

La ligne 1 sera prolongée sur 1,5km, d'Odysseum jusqu'à la gare Montpellier Sud de France. Coût estimé à 40 millions d'euros.

Trois nouvelles lignes de bus seront ainsi créées, soit plus de 50 km supplémentaires desservant des quartiers et des zones d'emplois pas ou mal desservis comme le Millénaire.

« Des travaux de voirie importants seront réalisés afin de dégager des espaces pour ces bus, certains avec des voies dédiées, et ainsi gagner en vitesse de desserte et de fréquence. Pour que les bus roulent, il faut aménager la voirie ! Cela coûtera environ 30 millions d'euros sur 8 ans, à budget constant, sans augmentation d'impôts, je tiens à le souligner, a précisé Philippe Saurel. Cette gestion commerciale efficace nous permettra de dégager des économies de fonctionnement qui seront injectées dans le réseau secondaire desservant les communes ».

Quatre lignes de bus structurantes, notamment pour désengorger l'ouest du territoire, compléteront ainsi ce schéma.

PLUS DE SERVICES AUX HABITANTS

Le deuxième objectif est d'offrir plus de services aux habitants : des dessertes plus rapides, des fréquences plus importantes notamment à l'ouest du territoire, des amplitudes horaires élargies (dernier départ des bus fixé à 22h), un réseau plus accessible avec notamment deux nouveaux bus GIHP, plus écologique avec la poursuite d'acquisitions de bus fonctionnant au Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) au nombre de 118 aujourd'hui ...

Retrouvez tous les détails de ces orientations sur la mobilité de la Métropole dans le communiqué de presse
Et en vidéo :