Les investissements du groupe Montpellier Méditerranée Métropole | Montpellier Méditerranée Métropole

Les investissements du groupe Montpellier Méditerranée Métropole

Partager ce contenu



Dans un contexte économique particulièrement difficile, le rôle joué par Montpellier Méditerranée Métropole est déterminant lorsqu’il s’agit de soutenir le développement du territoire et de renforcer la solidarité auprès de ses concitoyens. Quant au maintien de l’investissement public local, il est essentiel pour les entreprises.

Grâce à son budget consolidé et à sa force de frappe de près de 1 milliard d’euros, Montpellier Méditerranée Métropole et ses établissements satellites (SERM, ACM, TaM et ENJOY) ont les moyens de poursuivre la bataille pour l’emploi, de proposer une offre de logement et de transport de qualité et de développer un aménagement du territoire durable et innovant.

Une dynamique d’investissement

Les collectivités locales, telle Montpellier Méditerranée Métropole, sont les premiers acteurs de la dynamique économique de leur territoire. Ils représentent en effet 71% de l’investissement public dans le pays.

Période 2021-2026 : Des investissements colossaux fléchés en priorité sur des projets engageant notre territoire dans la transition écologique.

1,5 milliards d'euros d'investissement sur 6 ans permettant une relance l'économie

Afin de réaliser ses projets et répondre aux besoins du territoire, la Métropole prévoit un investissement de 250 millions d’euros annuels en moyenne. Dans le cadre de l’effort de relance, un investissement plus important est prévu pour l’année 2021.

De même, il est programmé une accélération des investissements en 2023 et 2024 due aux importantes opérations liées au transport (construction de la nouvelle ligne 5 et du nouveau dépôt, renouvellement du matériel roulant tramway et aménagement des métronomes).

En 2021, les dépenses d’investissement consolidées sont estimées à ce stade à 300 millions d’euros (soit + 40% de programmation pluriannuelle d’investissement par rapport à la période 2015-2020).

On estime que 300 millions d’euros d’investissement correspondent à 3000 emplois créés. Avec ce budget 2021, la Métropole participe activement à la relance de l’économie. 

Les domaines d’intervention

Montpellier Méditerranée Métropole reste déterminée à jouer un rôle « anti-crise », tout en conservant une gestion raisonnée des finances publiques. La collectivité s’est ainsi fixé trois priorités :

L’aménagement durable du territoire, via :

  • le soutien aux entreprises, notamment par l’aménagement de parcs d’activités économiques et de pépinières ;
  • l’aménagement des zones stratégiques du SCOT (EcoCité) ;
  • les transports en commun ;
  • le logement (avec l’objectif du Programme Local de l’Habitat fixé à 5 000 nouveaux logements par an).

L’environnement, par le biais de :

  • l’assainissement, la lutte contre les inondations, l’eau potable ;
  • la gestion et le traitement des déchets.

L’animation du territoire, grâce à :

  • la culture et le sport ;
  • les congrès, foires et salons.

Un territoire attractif et compétitif

Les investissements consentis par la Métropole sont fertiles, puisque le territoire se classe 1er pour ce qui concerne le nombre de créations d’entreprises, avec un taux de pérennisation supérieur à 88% au bout de 3 ans d’existence, tandis que la moyenne nationale est de 65%.

Une étude de TNS Sofres révèle d’ailleurs que 78% des cadres et chefs d’entreprises plébiscitent Montpellier Méditerranée Métropole. Conséquence : depuis 1999, ce ne sont pas moins de 5 000 nouveaux emplois qui sont enregistrés chaque année, soit 1% de plus que les métropoles de taille comparable (étude INSEE).

Si 29 000 entreprises sont recensées sur le territoire communautaire et si le BIC (Business and Innovation Centre) de Montpellier Méditerranée Métropole, élu "meilleur incubateur mondial en 2007", accompagne brillamment les entreprises étrangères, l’attractivité du territoire repose également sur :

  • ses domaines d’excellence (santé, agronomie, technologies de l’information, environnement).
  • son immobilier et le foncier d’entreprises (les implantations sont prestigieuses : SANOFI, IBM, DELL, Intel, Alstom, Orange, Schneider, Mutuelle des motards, Ecole d’ingénieurs EPF…).
  • l’accueil de congrès d’affaires.
  • le développement international (des accords de coopération ont été noués avec Chengdu, Shanghai, Seattle, Troy-New York, Sherbrooke et Milan).
  • ses modes de transport (un article du New York Times, daté du 6 janvier 2012, qualifie le tramway de Montpellier comme étant « le plus sexy d’Europe »).