Montpellier Métropole en Commun n°14 : traduction occitan

Partager ce contenu



Les trois jeux languedociens

Joutes, tambourin et course camarguaise sont devenus des sports emblématiques de notre région. Dans son livre, Pour tout comprendre aux jeux languedociens, Valdo Pellegrin nous raconte l’histoire de ces disciplines.

« Que de siècles, les jeux languedociens ont été le centre de la fête. Taureaux, joutes, jeu de balle au tambourin : ils étaient l’expression vivante et propre du pays et de son peuple. »
Max Rouquette

« Je souhaite promouvoir notre culture, nos traditions et les sports emblématiques de notre région », explique Valdo Pellegrin qui vient de publier son nouveau livre : Pour tout comprendre aux jeux languedociens aux éditions Alcide sur le tambourin, les joutes et les courses camarguaises.

Maître de conférences, Valdo Pellegrin qui fut entre autre directeur des études de l’institut des sciences de l’ingénieur et directeur du Service commun universitaire d’information et d’orientation de l’université Montpellier 2, est passionné d’histoire. Il raconte les champions, les règles, le mode d’emploi accessible et l’histoire de ces jeux devenus sports.

C’est un voyage passionnant au cœur du Languedoc, entre tradition et modernité de quoi satisfaire curiosité et expertise. Des jeux profondément ancrés qui font partie du patrimoine. Si ces jeux remontent souvent à une histoire ancienne, ils ont fortement évolué. « Mon livre s’adresse aussi bien aux spécialistes qu’aux néophytes», précise Valdo Pellegrin, un conteur né et auteur de plusieurs ouvrages remarqués Montpellier, de savants en découvertes chez Alcide et Montpellier la Protestante aux Nouvelles Presse du Languedoc.

Dans ce livre illustré par Frédéric Cartier-Lange, vous comprendrez par exemple, pourquoi la lance des jouteurs se compose de trois zones de couleurs. Et qu’il existe cinq méthodes pour pratiquer les joutes nautiques, dont la languedocienne. Que le tambourin trouve ses origines dans le jeu de Paume, un divertissement favori au Moyen-âge. Et après avoir éprouvé la Fe di Bioù, la passion du taureau, vous serez intarissable sur la course camarguaise.

Valdo Pellegrin nous présente des taureaux de légende, et notamment un redoutable taureau appelé Le Sanglier (1916-1933). À l’époque, son manadier Fernand Granon, grand amateur d’opéra, eut l’idée d’honorer les belles actions de son animal en faisant jouer un air de Carmen !