Montpellier, l'Industrie Positive | Montpellier Méditerranée Métropole

Montpellier, l'Industrie Positive

Partager ce contenu


Publié le 11/07/2019
Montpellier, l'Industrie Positive

Jeudi 11 juillet, Philippe SAUREL, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier et Gérard LANNELONGUE, Conseiller de Montpellier Méditerranée Métropole, Conseiller municipal, Délégué à l'industrie, ont présenté la démarche « Montpellier, l'Industrie Positive ».

Depuis février 2019, la Métropole de Montpellier est à l'initiative d'une démarche collective visant à valoriser l'industrie du bassin montpelliérain afin de porter une nouvelle vision auprès des acteurs politiques et économiques qui souhaitent s'engager dans un développement innovant et responsable du tissu industriel métropolitain.

« A Montpellier, nous menons depuis de nombreuses années une politique économique active pour que la matière grise du territoire devienne un véritable vecteur de développement économique et d'emploi, mettant en oeuvre des outils et des moyens humains opérationnels et structurants. A l'heure de la 4ème révolution industrielle, il est souvent question de transition numérique et écologique dans le monde économique. Fort de notre expertise dans le développement de l'innovation, notre révolution a déjà eu lieu et nous continuons d'avancer ardemment dans cette direction. L'ensemble de nos secteurs économiques est conscient des mutations économiques et de sa faculté à ne pas rester figé, enfermé dans le carcan de son entreprise, de son secteur concurrentiel et de ses réflexes traditionnels. Notre industrie s'identifie au travers de l'innovation technologique et sociétale pour répondre efficacement aux enjeux et défis des générations d'aujourd'hui et de demain, c'est Montpellier, l'Industrie Positive.» souligne Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole.

I - MONTPELLIER, DÉJÀ BIEN ANCRÉE DANS L’INDUSTRIE DU FUTUR 

Contexte national

En France, les activités économiques qui combinent des facteurs de production (installations, approvisionnements, travail, savoir) pour produire des biens matériels destinés au marché relèvent de l’industrie. Avec 12% de part du PIB, le secteur industriel français, trop longtemps affaibli, a la possibilité de s’offrir de nouvelles opportunités en saisissant le virage de l’industrie du futur (ou industrie 4.0), entre autre nécessaire à la modernisation du tissu industriel français. L’industrie s’apprête ainsi à vivre une véritable révolution.

MONTPELLIER

Montpellier a depuis des décennies bâti son économie sur des secteurs qui aujourd’hui sont au coeur du développement des industries de pointe et durables, lesquelles placent l’innovation et la technologie au centre de leurs activités.

Montpellier est déjà bien ancrée dans l’industrie du futur, elle est même en avance. Sa 4ème révolution industrielle a déjà eu lieu en partie dès l’arrivée d’IBM dans les années 60, puis de DELL, Ubisoft et la création notre Business Innovation Centre.
L’industrie métropolitaine est ainsi animée par l’émergence d’une industrie des nouvelles technologies proposant une nouvelle génération d’outils et solutions de production connectés, robotisés et intelligents. Les frontières entre le monde physique et digital s’amenuisent pour donner vie à une économie 4.0 interconnectée dans laquelle les collaborateurs, les machines et les produits interagissent. L’économie métropolitaine s’illustre en favorisant des ponts entre secteurs pour créer de nouveaux produits ou services et répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain.

II - MONTPELLIER, L’INDUSTRIE POSITIVE

Le territoire métropolitain regroupe différents secteurs économiques qui génèrent d’importants chiffres d’affaires et d’emploi et démontrent une réelle spécificité industrielle montpelliéraine.

Nos industries traditionnelles, comme le commerce et la grande distribution sont estimées à plus de 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour plus de 7 500 emplois ou encore le BTP, la construction et la métallurgie qui généreraient plus de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 20 000 emplois. Ces industries ont un poids significatif dans le dynamisme économique dans une métropole attractive, comme le démontre la très forte croissance démographique montpelliéraine (plus de 8 000 habitants supplémentaires par an).

Cependant, nos industries ne permettent pas de donner une identité singulière à notre économie. Si l’on prend en compte une définition de l’industrie plus en phase avec la réalité du monde économique, trois grands secteurs caractérisent de manière singulière notre tissu industriel.

La Métropole est forte d’une stratégie économique F.A.I.R1 qui a porté ses fruits à travers de nombreux succès comme le classement du BIC, 2ème incubateur mondial selon Ubi Global, la dynamique Montpellier French Tech, le pacte métropolitain de l’innovation et Montpellier Capital Santé, la réception du Pacte de Milan, ou encore la réalisation de Montpellier Cité Créative dédiée aux Industries Culturelles et Créatives.

Au-delà nos industries traditionnelles ont été identifiés trois secteurs phares qui illustrent notre spécificité industrielle :

Industrie des technologies de l’information et de la communication, de l’électronique

· principaux secteurs : logiciels et services informatiques, services de télécommunication, Industries Culturelles et Créatives, réalité virtuelle et augmentée, données, intelligence artificielle, etc.
· structures majeures : Centre spatial universitaire, pôle mondial de recherche d’IBM, centre de recherche de Schlumberger, siège de l’institut Idate, BIC de Montpellier Méditerranée Métropole, les universités et écoles, l’écosystème French Tech, etc.
· grands industriels et startups à succès : DELL, Ubisoft, France TV, Awox, Teads, BIME devenue Zendesk, Rakuten / Aquafadas, Vogo…
· nombreux talents et la créativité montpelliéraine

Industrie de la santé et pharmaceutique

· principaux secteurs : diagnostic médical, la e-santé, la recherche et le soin en cancérologie, la génétique, la médecine régénératrice, les thérapies innovantes, la silver economy et la recherche sur les maladies rares,
· structures majeures : laboratoires et centres de recherche, pôle Eurobiomed, CHU, Fac de médecine, Université de Montpellier,
· projets : Montpellier Capital Santé, Futurapolis et organisation de plus de 20 congrès majeurs sur la santé par an,
· Entreprises phares : Horiba, Bausch&Lomb, OC Santé, Medtech, Medincell, Sensorion qui vient de lever 20 millions d’euros.

 Industrie de l’énergie et de l’environnement

· principaux secteurs : Montpellier Méditerranée Métropole, leader dans les énergies renouvelables (éolien et solaire),
· structures majeures : pôle mondial de l’Eau, pôle énergie Derbi, pôle international en agronomie,
· grands industriels et startups à succès : Vestas (570 M€), Urbasolar, Engie green, EDF Renouvelables, des partenaires comme Veolia, Nicollin, des pépites comme Bulane, Apex Energies, etc.
· Forums et congrès : Métropole Solaire, EnerGaïa (évènement d’envergure internationale) et plus de 15 congrès scientifiques

III – LA MÉTROPOLE S’ENGAGE DANS UN DÉVELOPPEMENT INNOVANT ET RESPONSABLE DE SON TISSU INDUSTRIEL EN CRÉANT UN CONSEIL MÉTROPOLITAIN DE L’INDUSTRIE POSITIVE

Depuis 5 mois déjà, un Think Tank Industrie (groupe de réflexion) a été lancé sur l’ambition métropolitaine et l’identité industrielle de Montpellier. La démarche « Montpellier, Industrie Positive » est le fruit de ce travail collaboratif. Suite aux différentes rencontres, a été décidé de créer un Conseil Métropolitain de l’Industrie, réunissant à la fois des industriels, grands comptes, PME TPE, startups et autres acteurs économiques afin de formuler des recommandations et construire la feuille de route de la politique industrielle de la Métropole pour la période 2020-2040.

Ce conseil métropolitain de l’industrie positive sera basé sur 3 grandes orientations stratégiques :

I. Changer l’image de notre industrie en valorisant le made in Montpellier
- en faisant connaître ce qu’il se fait à Montpellier et en expliquant notre vision
- en créant une identité visuelle autour de « Montpellier, l’Industrie Positive »

II. Développer et accompagner collectivement cette Industrie Positive
 - en créant des ponts entre secteurs pour une fertilisation inter-industries
 - en favorisant l’offre d’implantation

III. Favoriser l’intelligence collective et le partage
 - en apportant des solutions concrètes, comme des outils financiers
 - en développant des synergies

Ce Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive renforcera la visibilité de notre industrie et confortera la stratégie industrielle menée en s’appuyant à la fois sur l’ADN du territoire, à savoir la forte capacité d’innovation et sur les piliers du développement de la Métropole : santé, agroécologie et alimentation, environnement, etc.

Le premier conseil métropolitain de l’industrie positive se tiendra en septembre 2019 à l’Hôtel de la Métropole, puis chaque trimestre dans les locaux des membres du Think Tank. Un rapport annuel sera publié et synthétisera les travaux réalisés et les préconisations envisagées.

MONTPELLIER MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE,
CHEF D’ORCHESTRE


Montpellier Méditerranée Métropole sera un chef d’orchestre pour coordonner et faciliter l’ensemble de la démarche, porter le discours et les enjeux de « Montpellier, Industrie Positive » et créer les conditions du regroupement :

- Animer le Conseil Métropolitain de l’Industrie Positive,
- Fédérer et impulser les propositions au nom des acteurs engagés dans la démarche auprès des acteurs politiques et économiques au niveau national et international,
- Faciliter la mise en place des initiatives qui seront engagées dans la démarche via les leviers et compétences de la Métropole (mettre à disposition ses canaux de promotion, orienter et intégrer les projets soutenus dans la démarche…),
- Influer sur les acteurs institutionnels et les décisions politiques