Montpellier, Ville Campus | Montpellier Méditerranée Métropole

Montpellier, Ville Campus

Partager ce contenu


Publié le 05/03/2019
Montpellier, Ville Campus

Chantal Marion a présenté les actions d'accompagnement de la Ville et de la Métropole auprès des Universités et de la Recherche à Montpellier

Mardi 5 mars 2019, Chantal MARION, Adjointe au Maire, Déléguée à l'urbanisme et à l'aménagement foncier opérationnel, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée au développement économique, à l'enseignement supérieur et à la recherche, l'innovation, la French Tech, l'artisanat et la planification urbaine (SCoT, PLUi) a présenté les actions d'accompagnement de la Ville et de la Métropole auprès des Universités et de la Recherche à Montpellier.

« Notre ambition, par le biais de l'opération Campus, est de développer au profit de la connaissance, de l'enseignement et de la recherche des sites d'excellence à forte visibilité pour proposer des campus rénovés et ouverts sur la ville. Nous avons souhaité requalifier et stimuler les campus existants pour y créer de véritables lieux de vie. Notre philosophie, à Montpellier, est d'anticiper les enjeux urbains de demain. » souligne Chantal Marion.

1 – MONTPELLIER, VILLE ÉTUDIANTE PAR EXCELLENCE

Montpellier héberge parmi les plus anciennes facultés en exercice au monde : médecine, droit, lettres, Beaux-Arts, créées au XIIIème siècle, ainsi que des écoles de grande renommée.

1 HABITANT SUR 5 EST UN ÉTUDIANT !

76 500 étudiants à Montpellier dont :
· 40 000 à l'Université de Montpellier
· 21 000 à l'Université Paul Valéry Montpellier 3
· 2 700 à Montpellier Business School
· 1 650 à Montpellier SupAgro
· 1 000 à l'ENSAM (architecture)
· 400 à l'ENSCM (école de chimie)

LA DYNAMIQUE UNIVERSITAIRE LOCALE
· Montpellier, lauréate de l'Opération Campus (dotation de l'Etat de 325 M€),
· I-site Muse est doté de 550 M€ : projet « Montpellier Université d'Excellence »
mobilisant 19 partenaires (1 Université (UM), 11 organismes de recherche nationaux, 4 grandes écoles, 3 établissements de santé) dans le but de faire émerger à Montpellier une université thématique de recherche intensive, internationalement reconnue pour son impact dans les domaines liés à l'agriculture, l'environnement et la santé.

CLASSEMENTS INTERNATIONAUX
· L'UM se distingue tout particulièrement :
- dans le Top 300 mondial des universités,
- 1ère au classement de Shanghai en Ecologie,
- 1ère université française dans le classement Reuters des universités les plus innovantes,
- 5ème université française au classement de Leiden, en forte progression,
· L'ENSCM, n° 2 des écoles de chimie en France,
· SupAgro dans le top 3,
· Forte densité de recherche avec près de 7 000 cadres scientifiques et de nombreuxcentres de Recherche.

MONTPELLIER
 7ème ville étudiante en France (+ 9 % entre 2013 et 2016)
 3ème ville étudiante au palmarès 2018/19 du magazine L’Etudiant

2 – OPÉRATION CAMPUS

MONTPELLIER LAURÉATE DE L’OPÉRATION CAMPUS
L’Etat lance en 2008 un appel à candidatures pour renouveler l’attractivité des structures françaises d’enseignement supérieur et de recherche.
Le projet porté par le groupement des Universités et Etablissements de recherche Montpellier Sud de France (UMSF), soutenu par les Collectivités locales, la Région Languedoc-Roussillon, la Communauté d’Agglomération de Montpellier et la Ville de Montpellier, arrive dans le top 6 des candidatures retenues en France.

Une importante dotation de l’Etat vise à permettre la mise en oeuvre de ce projet, qui consiste en :
- Une réhabilitation des campus existants par la rénovation et/ou la reconstruction des
locaux d’enseignement et de recherche,
- La constitution de pôles de recherches cohérents,
- La rénovation des logements étudiants,
- Le paysagement des campus,
- La protection contre le risque d’inondation.

LE VOLET URBAIN APPRÉCIÉ
Par la pertinence du volet urbain de l’opération, fondé sur le Schéma Directeur Campus réalisé par l’agence Garcia-Diaz, la Ville de Montpellier et l’Agglomération (devenue Métropole) contribuent au succès de cette candidature, avec comme maîtres-mots : « le
campus ouvert sur la ville et la ville ouverte sur le campus ».

860 ha de la Ville dédiés à la connaissance, l’enseignement et la recherche pour un développement durable de Montpellier : principalement le quartier Hôpitaux-facultés s’étalant de l’Ecusson jusqu’à Agropolis.

LES INTENTIONS URBAINES DE L’OPÉRATION CAMPUS

L’Opération Campus de Montpellier vise à requalifier et dynamiser les campus existants pour créer de véritables lieux de vie, fédérer les grands campus et accroitre leur visibilité internationale. L’ambition n’est pas de dessiner un ensemble de volumes bâtis, mais bien de constituer des espaces publics et des espaces ouverts sur la ville. Aussi, la Ville et la Métropole de Montpellier proposent de :

1) s’ancrer sur les polarités naissantes pour les renforcer et en faire des lieux créateurs de vie et des éléments fondateurs de ce quartier, en lien avec le centre historique de Montpellier et les grands équipements (universités, hôpitaux, etc.)

2) Ouvrir les campus sur la ville par la réalisation d’espaces publics adaptés, en interface avec les quartiers environnants et propices au développement de la vie urbaine (commerces, usages, …)

3) Structurer
La structuration de l’espace urbain Campus passe par un maillage efficace et lisible des voiries connectant ces polarités et ces espaces publics structurants. Les déplacements doivent être rendus évidents et faciles, d’un point à l’autre, et ceci afin d’éviter le recours à
l’automobile.

4) Relier
Le recours aux modes doux (marche, vélo, …) doit être favorisé également par la réalisation d’un maillage de voies piétonnes et cyclables en connexion avec les transports en commun (ligne 1 de tramway ouverte en 2000 et ligne 5 en projet).
De nombreuses études complémentaires ont été réalisées entre 2009 et aujourd’hui (hydraulique, paysage, trafic, sécurité, commerce, …).

Afin d’anticiper et de rendre possible le projet d’urbanisme de l’opération Campus, la Ville de Montpellier a instauré en 2009 un périmètre d’étude visant à se préserver contre les projets d’urbanisation contraires.De nombreuses études complémentaires ont été réalisées entre 2009 et aujourd’hui (hydraulique, paysage, trafic, sécurité, commerce, …).