Accrochage Frédéric Bazille | Montpellier Méditerranée Métropole

Agenda

Partager ce contenu

Accrochage Frédéric Bazille
 
Mercredi 19 Mai 2021 - Dimanche 27 Juin 2021

Musée Fabre

Quand, en juillet 1870, la France déclare la guerre à la Prusse, Frédéric Bazille s’engage dans le 3e régiment des zouaves.

Il est tué à la bataille de Beaune-la-Rolande le 28 novembre 1870, seulement quelques jours avant son 29e anniversaire, ne laissant qu’un corpus d’une cinquantaine d’œuvres, qui témoignent néanmoins de l’immense talent du peintre.

À l’occasion des 150 ans de sa disparition fin 2020, le musée Fabre rend hommage à l’un des plus grands peintres montpelliérains, auquel il dédie une salle de son parcours permanent qui conserve plus d’une vingtaine d’œuvres.

Cet hommage est l’opportunité de redécouvrir sous un nouveau jour les œuvres de Frédéric Bazille, notamment l’important fonds graphique et les objets qui lui appartinrent, mis à l’honneur au sein des collections. La salle 41 présente une des dernières toiles réalisées par l’artiste, Ruth et Booz, ainsi que plusieurs dessins dont un acquis tout récemment, en 2020, par le musée Fabre. Ce dessin est un témoignage précieux de l’histoire du tableau en ce qu’il présente une esquisse d’une composition sous-jacente, une œuvre intitulée La jeune fille au tableau, recouverte en 1870 par Ruth et Booz. Les visiteurs peuvent également découvrir une sélection exceptionnelle de lettres issues du fonds de l’historien François Daulte, donné au musée Fabre, et qui dressent un portrait émouvant du peintre montpelliérain mort à vingt-neuf ans sur le champ de bataille. 

Né à Montpellier en 1841, Frédéric Bazille a été, aux côtés de Renoir, Monet, Sisley, une figure majeure de la peinture moderne.

Son œuvre, trop tôt interrompue par la guerre de 1870, témoigne de l'importance de sa contribution à la mise au point d'une peinture résolument en rupture avec l'académisme : l'impressionnisme.

Plus d'informations