Inauguration de la piste cyclable Chemin du Clos de l'Armet à Castelnau-le-Lez

Partager ce contenu


Publié le 04/04/2022

Dans le cadre du développement des modes de déplacement actifs, la Métropole de Montpellier a fléché le chemin du Clos de l’Armet à Castelnau-le-Lez comme un élément structurant du futur Réseau Express Vélo. L'aménagement de pistes cyclables à Castelnau-le-Lez encourage les mobilités douces.

Samedi 2 avril 2022, Michaël DELAFOSSE, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, Frédéric LAFFORGUE, Vice-Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué aux Voiries et à l’Espace public, Maire de Castelnau-le-Lez, Julie FRÊCHE, Vice-Présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, Déléguée au Transport et aux Mobilités actives et Jean-Luc SAVY, Conseiller de Montpellier Méditerranée Métropole, Délégué aux Pistes cyclables, Maire de Juvignac, ont inauguré la piste cyclable Chemin du Clos de l’Armet à Castelnau-le-Lez. Cet aménagement est un élément structurant du futur Réseau Express Vélo et contribue à renforcer le maillage cyclable du territoire.

Les travaux réalisés

Dans le cadre du développement des modes de déplacement actifs, la Métropole de Montpellier a fléché le chemin du Clos de l’Armet à Castelnau-le-Lez comme un élément structurant du futur Réseau Express Vélo. L'aménagement de pistes cyclables à Castelnau-le-Lez encourage les mobilités douces.

D’une longueur de 775 mètres environ, le chemin du Clos de l’Armet à Castelnau-le-Lez assure la liaison entre le chemin du Pech Saint Peyre (et l’arrêt de tram Notre Dame de Sablassou) et l’avenue Marcel Dassault. Il dessert quelques propriétés privées.

Les travaux ont consisté en une reprise de la couche de roulement par la mise en œuvre d’un nouvel enrobé, le reprofilage des fossés permettant la gestion des eaux de ruissellement, et la reprise des accès aux propriétés riveraines. Un procédé innovant est essayé à cette occasion pour réaliser la partie marquage de la signalisation. Une peinture photoluminescente - visible le jour et lumineuse dans le noir - viendra compléter cet aménagement.

Afin de limiter le reflux d'automobilistes entre Notre-Dame de Sablassou et l’avenue Marcel Dassault, le chemin est scindé en deux impasses par une barrière. Le carrefour entre le Clos de l’Armet et l’avenue Marcel Dassault a été repensé pour sécuriser les traversées. Ces aménagements sont réalisés après ceux de la piste cyclable du chemin de Navitau, inaugurés le 5 février dernier, qui relie déjà le Caylus, au nord de Castelnau-le-Lez, au lac du Crès.

Cet aménagement traduit l’engagement de la Métropole pour une mobilité durable et solidaire et contribue à proposer des alternatives aux habitants pour se déplacer autrement sur le territoire.

Logique d’itinéraire

Le chemin du Clos de l’Armet s’inscrit dans une logique d’itinéraire. En effet, la poursuite de l’équipement sera réalisée sur le chemin de Verchant. La liaison entre l’avenue Georges Frêche et le pôle multimodal Notre Dame de Sablassou totalisera ainsi un linéaire de plus de 1,6 km. D’autres équipements permettront, à terme, de raccorder le Groupe Scolaire Jacques Chirac sur cet axe magistral, ainsi que de poursuivre ce dernier sur l’avenue Georges Frêche. Les études restent à finaliser sur ces deux projets.

Cet aménagement est un maillon d’une des pénétrantes vélos du nord-est de la métropole qui permettra demain, à horizon de la réalisation des aménagements de voirie connexes à la mise en service de la ligne n°1 de bustram (2025) de relier Castries à Montpellier via Vendargues, Le Crès et Castelnau-le-Lez.

Coût et durée des travaux

Le montant des travaux, entièrement financé par Montpellier Méditerranée Métropole, est de 600 000 euros T.T.C. Le chantier a démarré le 15 novembre 2021 et s’est terminé fin mars 2022. La maîtrise d’ouvrage a été assurée par le pôle Vallée du Lez et la maîtrise d’œuvre études et travaux par le cabinet Gaxieu. Les travaux ont été réalisés par Eiffage, Aximum (pour le déplacement des feux, et une partie de la signalisation), Urban’nt pour le mobilier, Citelum pour un déplacement d’éclairage, et Lacroix.

Focus sur les mobilités actives

La Métropole de Montpellier, dans le cadre de sa stratégie mobilités 2025, a engagé une politique volontariste de transition écologique et solidaire. De nombreuses actions sont menées pour décarboner les mobilités et proposer des alternatives à l’autosolisme. Au-delà de la gratuité des transports, qui sera effective fin 2023 tous les jours et pour tous les habitants de la Métropole, cette stratégie passe notamment par la réalisation de son plan mobilités actives ambitieux de 150 millions d’euros et avec l'objectif de passer de 4% des déplacements à vélo à 10% d’ici 2026 ; le développement du covoiturage et de l’autopartage afin de favoriser une mobilité partagée mais également par la mise en service à horizon 2025 de 5 lignes de bustram, bus à haut de niveau service. La collectivité met tout en oeuvre pour inciter et accompagner les citoyens à se déplacer autrement sur le territoire.