Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte



Labellisée Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV), la Métropole de Montpellier a signé deux conventions particulières de financement avec le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire en octobre 2016 et en mai 2017.

Plusieurs actions ont ainsi pu être menées à bien sur le territoire dans le domaine des énergies renouvelables, de l’électromobilité et de la rénovation de l’éclairage public.

Autoconsommer de l’électricité photovoltaïque :

  • Incubateur Cap Omega à Montpellier :

L'installation de la centrale photovoltaïque en autoconsommation (l'électricité produite par les panneaux est consommée en totalité par le bâtiment et les occupants de Cap Oméga) s'est déroulée de mars à fin mai 2018 avec une mise en service en septembre 2018.

L'étanchéité et l'isolation de la toiture de Cap Omega ont également été refaites, diminuant ainsi les consommations de chauffage et de climatisation en améliorant le confort thermique des utilisateurs. Les modules photovoltaïques produisent une électricité décarbonnée directement consommée par le bâtiment permettant de réduire sa facture énergétique et financière. A noter que le MIBI voisin ayant le même raccordement il est aussi en capacité de consommer l'éventuel excédent d'électricité. Un panneau didactique affiche à l’intérieur du bâtiment la production instantanée.

En plus de la subvention TEPCV du Ministère, cette opération a également bénéficié du soutien du FSIPL (Fonds de Soutien à l'Investissement Public Local).

Panneaux en toiture de Cap Omega

Modules photovoltaïques en toiture de Cap Omega

Coûts :

    • Etanchéité - Isolation : 168 000 € HT,
    • Photovoltaïque : 187 075 € HT,
    • Deux points de recharge : 1 640 € HT

Subventions :

    • TEPCV : 146 146 €
    • FSIPL : 86 074 €

Intervenants :

    • Maître d'œuvre du projet : Société Plus de Vert (Saint-Clément-de-Rivière)
    • Maître d'ouvrage : Montpellier Méditerranée Métropole
    • Entreprise titulaire du marché : Gensun (Montpellier)

Informations énergétiques :

    • Installation de puissance 133 kWc,
    • production annuelle 173 000 kWh (23% des consommations électriques du bâtiment),
    • taux d'autoconsommation de l'électricité produite 99,1%,
    • 14,2 tonnes de CO2 évitées.

  • Piscine Poséidon à Cournonterral :

Le parking de la piscine Poséidon à Cournonterral est désormais équipé d’ombrières photovoltaïques après un chantier démarré en octobre 2019 et une mise en service en janvier 2020. L’électricité ainsi produite par ces modules, soit 189 000 kWh par an, est auto consommée par le bâtiment sportif métropolitain. Un panneau didactique affiche à l’intérieur de la piscine la production instantanée.

Au total, ces 448 modules installés sur 770 m² offrent également une protection solaire aux voitures limitant ainsi l’usage de la climatisation pendant les périodes chaudes.

Travaux de mise en place des ombrières à Poséïdon

Travaux de mise en place des ombrières à Poséidon

Coûts :

  • Voirie – Aménagement paysager : 41 335 € HT,
  • Photovoltaïque : 226 950 € HT
  • Borne de recharge : 10 446 € HT

Subvention TEPCV :

  • 150 515 €

Les acteurs du chantier :

  • Maître d’œuvre : TransEnergie (Lyon)
  • Maître d'ouvrage : Montpellier Méditerranée Métropole
  • Entreprises titulaires du marché:
    • Photovoltaïque : ORA (Montpellier)
    • Voirie – Aménagement paysager : Joulié TP (Cournonsec)

Informations énergétiques :

  • 448 modules installés sur 770 m² de surface
  • Puissance installée : 144 kWc
  • Production annuelle : 189 000 kWh (30% des consommations électriques de la piscine)
  • Taux d’autoconsommation : 88% 

Pour chacun des deux projets photovoltaïques, 2 points de recharge pour véhicule électrique ont été mis en place comme prévu par la convention TEPCV. Ils sont à la disposition du grand public à côté de la piscine Poséidon et à la disposition des salariés des entreprises incubées à Cap Omega.

Rénover énergétiquement l’éclairage public et préserver la biodiversité

Montpellier Méditerranée Métropole réalise des travaux au niveau de l’éclairage public œuvrant à la fois à la préservation de la biodiversité et aux économies d’énergie : éclairage 100 % LED à Montpellier, réduction de l’intensité lumineuse de l’éclairage entre 22h et 6h du matin, suppression des émissions lumineuses à l’horizontale et vers le haut… 66 % d’économies d’énergie ont pu ainsi être réalisées en moyenne lors de ces renouvellements.

Lampes avant/après rénovation LED

Avant/après rénovation LED

Grâce à la subvention TEPCV c’est 1095 luminaires anciens qui ont été remplacés par un éclairage LED plus performant et moins énergivore. Cette rénovation a commencé à se mettre en place sur la commune de Montpellier puis s’étend progressivement sur le reste du territoire de la Métropole.

  • Coûts : 391 916,00 € HT de matériel avec une mise en œuvre en régie interne.
  • Subvention TEPCV : 150 000 €

Par ailleurs plusieurs communes sont également en réflexion, ou ont déjà franchi le pas, d’une extinction partielle de leur éclairage public, notamment entre 1h et 5h du matin. Prades-le-Lez, pionnière en la matière, a ainsi réalisé 11 000 euros d’économie sur sa facture énergétique (soit une réduction de 30 %). Sussargues, Castries et Clapiers ont à leur tour décidé d'éteindre partiellement l’éclairage public la nuit avec l’appui des services de la Métropole et de l’ALEC (Agence Locale de l’Energie et du Climat).

Tous les ans l’ALEC et la Métropole participent à la manifestation « le Jour de la Nuit », conjointement dans 3 communes, pour sensibiliser les habitants à la pollution lumineuse à travers de nombreuses animations.

Développer et promouvoir l’électromobilité

La Métropole a mis en place une politique en faveur de la mobilité décarbonée et en particulier de l’électromobilité visant à réduire l’utilisation du véhicule thermique. A ce titre, elle a investi dans les véhicules propres, notamment des bus roulant au GNV, à l’éthanol et bientôt à l’électricité et à l’hydrogène.

Pour sa flotte de véhicules de service et dans le cadre de son remplacement régulier, la subvention TEPCV vient aider à l’achat de 10 véhicules de « type citadine », 2 véhicules utilitaires ainsi que 33 vélos à assistance électrique à destination des agents.

  • Coûts : 187 373,91 € HT
  • Subvention TEPCV : 148 000 €

voiture électrique portant l'inscription ma métropole roule branchéeVélo à assistance électrique à disposition des agents floqués sur logo TEPCV

Exemples de véhicules électriques logotés TEPCV

La Métropole de Montpellier a également déployé un réseau de 66 bornes de de recharge pour véhicules électriques sur son territoire dans le cadre de l'Appel à Manifestations d'Intérêt de l'ADEME – Dispositif d'aide au déploiement des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Comme indiqué dans la convention TEPCV, la Métropole a cherché à favoriser les déplacements doux et non polluants de ses agents, par exemple en instaurant une indemnité kilométrique vélo pour ceux choisissant cette mobilité active pour se rendre sur leur lieu de travail ou la possibilité de louer à l’année pour un faible coût un vélo à assistance électrique.

Partager ce contenu